Des nouvelles de mon Starbucks

Rien n’est américain sans un KFC pas loin.

Hier, j’ai marché. Beaucoup. J’ai fait le tour du Mitte, le quartier des musées, j’ai jeté un œil au Reichstag, à la Cathédrale, à la tour de la télévision, je suis tombée par hasard sur le Checkpoint Charlie au détour d’une rue (oui, j’ai décidé de sortir sans plan pour vivre l’aventure à fond (et aussi parce que j’avais le flemme de me déplacer jusqu’à l’office du tourisme, même si je crois que je suis passée devant à un moment))… J’ai marché. Vers 17h30 je me suis rappelé que c’était important de manger pour vivre, puis j’ai marché encore.

Je ne sais pas si j’ai grand chose de plus à raconter pour cette journée. J’ai acheté des écouteurs pour survivre à ma nuit, certes. Mes chaussettes glissaient dans mes chaussures. Je me suis fait beaucoup klaxonner car en bonne Française j’essaye de traverser au vert alors que tout le monde attend bien sagement, c’est culturel. J’ai passé mon temps à trouver des S-Bahn et U-Bahn quand je voulais marcher et à les chercher quand il a fallu rentrer.

Mémorial aux Juifs assassinés d’Europe, Berlin

Le mémorial aux Juifs assassinés d’Europe a aussi été l’un de mes moments forts de la journée. On se balade, c’est bien marrant, quand soudain on tombe nez à nez avec ces pierres et l’histoire revient en courant. Elle n’était pas la seule à courir d’ailleurs, puisque ce monument est l’endroit parfait pour un cache-cache, et que les petits Allemands y ont pensé bien avant moi. Alt und modern, können wir sagen.

Vous serez ravis d’apprendre que contre toute attente j’ai très, très bien dormi, dormeur numéro 1 nous a quittés dans la journée et dormeur numéro 2 n’est pas rentré de la nuit (j’espère que tu vas bien, dormeur numéro 2, mais ce n’est pas si grave si tu ne rentres pas tout de suite). A la place, deux nouveaux voyageurs, seuls eux aussi, une fille et un garçon. Cette fois c’est sans doute moi qui les ai empêchés de dormir parce que je toussais. J’espère qu’ils ne tiennent pas un blog. A part une vague (forte) odeur de joint dans l’escalier, on peut dire que je m’en tire plutôt bien jusqu’à présent. On peut même presque dire que le voyage est plutôt vraiment sympa.

Il me reste donc à trouver quoi faire avec le reste de mon après-midi parce que c’est bien marrant de passer 3h dans un Starbucks, mais ça l’est beaucoup plus de sortir sous la flotte et courir contre la grippe. Musée? Ciné? Expo? Photo? Tourisme? Cours? Allemand? Écrire? Métro? C’est fou comme j’ai de temps dans les mains et de projets dans la tête. Difficile de se bouger quand on est seule, par contre. Si ça continue comme ça je vais finir par procrastiner mon voyage (t’inquiète pas maman, ça ne se procrastine pas une découverte de soi). On va commencer par essayer de manger à une heure raisonnable et on avisera ensuite. Ich gehe fort, comme dirait l’autre, l’autre étant mon prof d’allemand qui m’a dit que ça voulait dire que je partais définitivement d’un endroit, et que j’ai écouté sans vérifier si j’avais bien compris la signification.

Demain, par goût de l’inconnu, on se retrouve dans un nouveau Starbucks, promis. Pour cet aprèm, on verra bien.

0 thoughts on “Des nouvelles de mon Starbucks”

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *