Fotografie

Honnêtement, c’est de plus en plus difficile d’écrire mes articles en français. Entre l’anglais que je parle et l’allemand que j’écris pour progresser, I’m completely stuck.

Today is going to be a bilingual article.

Ces gens ne sont pas Hanna et Catarina, mais ils allaient bien avec le décor 🙂

Le truc génial quand on suit des gens au hasard parce qu’ils sont plutôt sympas, c’est qu’on se retrouve dans des endroits où l’on ne serait jamais allé autrement. Alors non, cette fois je n’ai pas fini dans un quartier chaud de Berlin, mais on n’a quand même pas franchement fait des trucs de touristes. Like, can you imagine, on a incrusté Hanna, 20 ans, autrichienne qui étudie le festival Management, et on est parties à l’aventure aux côtés de Catarina, 25 ans, architecte de son métier. De mon côté j’avais l’air fin avec mon appareil photo et my « what the fuck do I even want to study » attitude, mais laissez-moi vous dire que ça valait le coup.

Catarina nous a traînées dans le métro pour nous mener devant l’unité d’habitation « Le Corbusier » dans la banlieue de Berlin, qui est assez connue. Catarina vous l’expliquerait mieux que moi parce qu’elle le dit avec des paillettes dans les yeux, mais il s’agit d’un bâtiment construit pendant la guerre, immense, pour s’adapter à l’expansion de la ville et de la population.

Un truc que j’adore faire, où que je sois, c’est rentrer dans les bâtiments si c’est possible pour essayer au dernier étage et voir si la vue est meilleure d’en haut, et heureusement aujourd’hui j’ai trouvé deux partenaires pour me suivre dans mes projets débiles. Le Corbusier fait un bon 16 étages de haut et Catarina nous a vendu du rêve parce que son jumeau à Marseille a une terrasse sur le toit. Ainsi, Hanna plus ou moins intéressée, me suivait, tandis que je prenais des photos et que je courais après Catarina qui faisait des grands pas pour mesurer les couloirs en mètres. Une matinée bizarre, vraiment. Mais est-ce que ce n’est pas ça que je recherchais justement? Si, absolument.

C’était une très, très, très bonne matinée.

Bon, l’intérieur fait carrément couloir d’hôpital, qu’on se le dise, et malgré les 300 et plus habitants on n’a croisé personne d’autre que l’agent d’entretien avec qui on a eu une super conversation. Malheureusement, pas de terrasse sur le toit, but you know, sometimes it’s better to look for something rather than actually find it.

Après ça, on s’est séparées, et je ne sais pas, je me sentais pas trop de me balader pour prendre des photos, j’avais plutôt besoin d’une pause, et quoi de mieux pour faire une pause en photographie qu’aller en voir d’autres par d’autres gens?

J’ai passé 4h dans le Fotografiemuseum. 4H. J’ai oublié de manger, de boire, de m’asseoir (oui bon si à un moment je crois qu’il y avait une projection et je crois que je me suis endormie devant… ma motivation a des limites), j’ai juste. Adoré. Helmut Newton, you know. Un grand homme. Je n’ai pas pris de photo des photos évidemment, à part pour pouvoir les rechercher plus tard, j’étais trop occupée à baver devant les nus grandeur nature, le portrait de Le Pen avec ses dobberman (… oui non en fait pas celui-là étonnamment). J’ai adoré ce musée. J’y retournerai. Et maintenant, je veux passer mon temps dans les galeries de photo. Can you feel my enthousiasm?

I am really happy.

Je recycle les photos d’hier. Le soleil se couch(ait) sur Berlin

Après, à part quand j’ai pris le fameux Currywurst et que j’ai réalisé que les Kit Kat et Kinder étaient VRAIMENT moins chers qu’en France (oupsie doupsie my porte-money), j’ai pas fait grand chose. On devait aller à un vernissage mais mon portable m’a abandonnée pile quand j’arrivais à la station de métro et que je ne savais pas où aller après, donc dommage pour le vin gratuit, j’irai squatter d’autres expositions. De la photo peut-être? Ce serait vraiment génial.

Impression du quartier « chaud » de Berlin

J’ai quand même une terrible déception dans la journée, c’est que le prochain mois international de la photographie, qui se trouve être en octobre et particulièrement important à Berlin, ne se fait pas en 2019 et revient en 2020!!! Mon cœur brisé et moi on essaiera de revenir l’année prochaine, si c’est possible.

Finalement, la soirée s’est déroulée avec le film La Chute (héhé), et au moment où j’écris, 22 heures passées, elle se poursuit avec des conversations de tout type, de la religion à l’amour au monde jusqu’à la politique… Dormeuse Silencieuse, à ma droite, doit nous haïr.

C’est beau, de faire des choses différentes. J’espère que je m’en rendrai compte à la fin du mois. J’espère que je serai fière de moi. J’espère en tirer le maximum. Mais depuis que je suis là, chaque jour est meilleur que le précédent.

(T’inquiète pas maman, d’ici un mois, je pourrai plus m’empêcher de parler allemand)

Et sinon, il pleut toujours, mais ça c’est pas trop grave)

0 thoughts on “Fotografie”

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *