okay i’m back

quelque part à l’est

Je n’ai pas de photos pour les choses que j’ai envie de raconter, je n’ai rien à raconter pour les photos que j’ai. Ces deux derniers jours j’ai marché pour remplir ma carte, mettre des croix sur toutes les basiliques, toutes les places. Je n’ai même pas tant marché puisqu’elles sont toutes les unes à côté des autres.

Maintenant que j’ai ma carte je peux à nouveau écouter de la musique en marchant, et vous ne saurez jamais quel plaisir absolu ça a été pour moi de pouvoir simplement enchaîner les kilomètres avec mes musiques préférées dans les oreilles (que j’arrêtais pour entrer dans les lieux sacrés évidemment).

Je crois que c’est la Basilique Sainte Marie Majeure

Ainsi donc, le début du périple, ça a été d’aller voir la Basilique Sainte Marie Majeure, qui se trouve, disons, à environ 5 minutes à pied de mon auberge : j’ai déjà vu pire. Ça c’était hier. Oui, il devrait y avoir pas mal de marqueurs temporels dans cet article, c’est pas tant pour vous que pour moi, histoire que je puisse me rappeler ce que j’ai fait. J’ai vraiment passé de bons moments, je vous assure ! C’est juste qu’à force d’enchaîner les jolies choses, je m’y perds un peu, les événements comme les anecdotes sont traités de la même manière par mon cerveau ; c’est à dire que si je force je m’en souviendrai sans doute, mais jamais avec beaucoup de précision.

je sais où c’est sur la carte mais je ne sais plus le nom

Hier donc, j’ai marché beaucoup. Je suis allée voir beaucoup d’endroits célèbres et ma carte s’est remplie très vite de nombreuses petites croix qui me motivaient à aller toujours un peu plus loin. De la basilique, on se dirige vers une autre basilique, une autre encore, ah ! sur le chemin, une statue. Puis une fontaine. Basilique de Sainte Marie des Machins, et là bas, Sainte Marie de truc. Oh, ça c’est impressionnant, un mausolée fait par Michel-Ange (hier ou aujourd’hui….?) quitte à être là, allons voir la porte de Pie IX. Puis obélisque. Elle a quoi de spécial cette place? Oh c’est mignon, les lampadaires clignotent quand un enfant romain nait. Okay dokay. Encore les escaliers espagnols, bon, on va s’y asseoir un moment. Comment ça on peut pas s’asseoir? Rohlala, mais quel intérêt, dire que c’est des escaliers comme les autres… Il faudrait que je cherche pourquoi ils sont célèbres…. (j’ai pas cherché).

rives du Tibère

L’aventure continue mais je change de paragraphe pour ne pas trop alourdir. On continue. On va jusqu’au Tibre. L’eau est verte, c’est dégueu. La Seine est un peu plus bleue par chez nous. Allez go on traverse, il y a une place sur la carte que je veux voir. Ouais bon, ok j’ai vu. Et ça? Ok j’ai vu. Et ça? Ok une croix. Et ça? Waaaah, je suis où ? Le château Saint Angello? C’est grand !! (c’était pas le château en fait, j’étais à côté, place Cavour). J’en ai marre de bouger… Allez on s’assoit une heure, dos au monument, tant pis…

ça ressemble à ça

Il était 16 heures. Je m’en voulais de rentrer si tôt à l’auberge, mais après tout, s’il le fallait…

Bref, sortons un instant de ma tête : parce que j’ai fait cette pause, parce que j’ai commencé à me diriger vers la maison, je suis tombée sur Le Meilleur Endroit de tout Rome : le café Red, un café librairie avec des tables et des prises électriques, où l’on peut s’installer confortablement sans que personne ne vienne nous déranger ; le bonheur absolu. Ils y vendent un café qui s’appelle chocolat blanc (quand je l’ai prononcé à la française, ils m’ont corrigée avec l’air fier, j’étais partagée entre être offensée et rire).

joli

C’était primordial pour moi de trouver un endroit comme ça. C’est après ces 3 heures que j’ai eu véritablement l’impression d’être à Rome. Ce n’est pas tant qu’il y avait des locaux, des étudiants autour de moi, que l’endroit respirait la capitale un peu éloignée des touristes ; c’est aussi que quand on voyage seule en auberge de jeunesse, il faut absolument trouver un endroit où l’on puisse se cacher quelques heures loin du monde, au chaud, avec électricité et du réseau. Certes, c’est l’aventure moderne, et oui, j’ai besoin d’être connectée pour être vraiment bien, mais vous ne pouvez pas savoir le bien que ça fait de tomber sur un endroit comme ça.

Après ça je suis rentrée.

détail d’un plafond d’un endroit hyper stylé

Aujourd’hui, rebelote, on marche on marche on marche (beaucoup moins qu’à Berlin remarque. Je dépasse pas les 10 km, ce qui est fort peu par rapport à la quantité de pâtes que je consomme chaque soir). Basiliques, places…

Si, quand même, dans une basilique au nom qui m’est inconnu pour le moment (vous comprendrez en lisant la suite), j’ai vu les chaînes qui auraient servi à emprisonner le Saint Sébastien (?) ; ailleurs, encore d’autres choses.

Vous m’excuserez, mais je les ai vues quoi, il n’y a pas grand chose à raconter sur ces choses là. J’ai pas forcément été subjuguée, il y a beaucoup de choses qui ne resteront pour moi que des croix sur du papier. Même mes photos n’indiquent pas forcément les lieux où je me trouvais.

Oui bon, je suis quand même allée au Vatican aujourd’hui.

Et ouaiiiiiiis j’ai changé d’Etat pendant quelques heures, après m’être fait copieusement arnaquer sur le billet que j’ai acheté.

Photo,

Photo,

oeuvre de Mimi (Kel En Jello)

Photo,

au plafond de la

Photo,

Et photo encore, zoup, c’est fait, vous avez une idée. Malheureusement c’était interdit dans la chapelle Sixtine, mais je peux vous dire que ça vaut la peine de se déglinger le dos pour regarder l’oeuvre de Michel Ange. Je pouvais pas m’empêcher de me rappeler qu’il détestait ce job … Mais bon il s’est quand même fait deux millions hein, il n’y a quand même pas trop trop de quoi se plaindre.

La vraie, la merveilleuse, la plus extraordinaire chose qui me soit arrivée quand même aujourd’hui, et cette fois en toute honnêteté, c’est de pouvoir entrer dans la basilique Saint-Pierre.

L’intérieur est extraordinaire, tout est beau, riche, impressionnant. Une messe commençait quand j’y étais, et je peux vous dire que ça paraît bien différent quand ça se déroule dans un endroit comme ça. Ça, et la basilique Sainte marie Majeure ont été vraiment les plus marquants pour moi.

j’ai vu ça aussi (je suis la tache jaune)

Malheureusement je sais bien que les jours qui passent vont confondre tous ces lieux dans mes souvenirs, et dès à présent je ne sais plus trop distinguer les différents lieux d’où proviennent mes photos. Mais la basilique Saint-Pierre, ça, ça restera quelque chose.

il y avait ça qui était sympa de même

Enfin voilà voilà, on y est. Une fois la visite terminée, retour au café le plus génial du monde, puis retour à la maison, où je n’ai même plus besoin de carte tant je connais le chemin par coeur à force. Remonter jusqu’à cet escalier sans intérêt mais touristique pour ensuite tourner à droite, c’est dans mes cordes.

Hé, héhé.

J’aime cette carte.

Donc évidemment je l’ai perdue.

Ce qui explique pourquoi je me souviens plus d’aucun foutu nom d’églises, ils étaient dessus, mais nope, la carte s’est envolée. Au moins ça corrobore ma thèse sur mes « objets préférés ». Quand je pense que je voudrais les garder longtemps, ils disparaissaient dans les trois heures. Ça n’a pas loupé.

Mais j’ai décidé de vivre libre, donc j’en rachète une autre demain. Eh ouais.

j’ai trouvé ça joli

Finalement, me voilà à l’auberge. J’ai encore mangé des pâtes ce soir. Urgh. Demain, on part sur une salade.

Pour finir cet article en beauté, je mets à votre disposition une espèce de rubrique Fézenvrac des aventures de ma journée :

  • J’ai trouvé une boulangerie (?) qui fait des gâteaux qui m’ont l’air absolument dégoulinants de gras, évidemment, j’irai goûter avant la fin de la semaine ;
  • Hier, comme j’étais Française et avec le sourire, un Italien m’a offert un livre, que je vais bien évidemment garder ;
  • Aujourd’hui de même un vendeur de rue s’est approché de moi avec ses bracelets et comme j’étais Française et que je lui ai souri, il m’en a donné un GRATUITEMENT (quel contraste avec mes Coréens d’il y a quelques jours!)
looking good
Castel Sant’Angello

Demain je vais dans un quartier spécial recommandé par ma guide mais je n’ai pas le nom comme je n’ai plus ladite carte, ahahahahahahaha.

J’espère que ce déferlement de mots ne vous aura pas empêché de vous dire que j’ai vraiment passé une très bonne journée malgré tout. Il y a plein d’autres choses que je pourrais raconter, mais c’est pas marrant de tout partager.

J’aime bien cet endroit.

0 thoughts on “okay i’m back”

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *